Trois artistes prennent part au prestigieuses Nuit des Gallés de tetouan - جريدة العين الإخبارية
ثقافة وفن

Trois artistes prennent part au prestigieuses Nuit des Gallés de tetouan

Trois artistes exposent leurs œuvres aux prestigieuses Nuits des galeries à Tétouan. Un rendez-vous annuel incontournable d’art contemporain et moderne, dont le vernissage de la 15ème édition a eu lieu vendredi le 23-12-2022 soir, sur les lieux du Centre de L’art Moderne, avec la participation d’artistes

nationaux et internationaux

A Tétouan une exposition très importante, La Nuit des Galeries – 15ème édition, a eu lieu dans plusieurs espaces de la ville avec l’objectif fondateur de promouvoir les avant-gardes et les esprits novateurs. La Nuit des Galeries, qui s’inscrit, selon ses organisateurs, dans l’élan dynamique d’un nouvel automne culturel dans la capitale des Beaux-Arts du Maroc, Tétouan, revient du 23 au 31 décembre 2022, après l’annulation des éditions en 2020-2021, imposée par la pandémie de la Covid-19. Cette exposition grandiose s’est imposée comme acteur et témoin essentiel de l’émergence des plus importants mouvements artistiques sur le plan local, en particulier le fauvisme, le surréalisme, le cubisme, et l’art abstrait. Elle a réuni cette année de 2022 une pléthore d’œuvres de plusieurs artistes sélectionnés et nouveaux participants de diverses nationalités, notamment du Brésil et d’Espagne. Ouverte vendredi dernier, 23-12-2022, au public, la Nuit des Galeries restera au moins jusqu’à dimanche 31 décembre

A Tétouan une exposition très importante, La Nuit des Galeries – 15ème édition, a eu lieu dans plusieurs espaces de la ville avec l’objectif fondateur de promouvoir les avant-gardes et les esprits novateurs. La Nuit des Galeries, qui s’inscrit, selon ses organisateurs, dans l’élan dynamique d’un nouvel automne culturel dans la capitale des Beaux-Arts du Maroc, Tétouan, revient du 23 au 31 décembre 2022, après l’annulation des éditions en 2020-2021, imposée par la pandémie de la Covid-19. Cette exposition grandiose s’est imposée comme acteur et témoin essentiel de l’émergence des plus importants mouvements artistiques sur le plan local, en particulier le fauvisme, le surréalisme, le cubisme, et l’art abstrait. Elle a réuni cette année de 2022 une pléthore d’œuvres de plusieurs artistes sélectionnés et nouveaux participants de diverses nationalités, notamment du Brésil et d’Espagne. Ouverte vendredi dernier, 23-12-2022, au public, la Nuit des Galeries restera au moins jusqu’à dimanche 31 décembre.

sur les couleurs, la matière et sur les formes elles-mêmes. Cette rupture avec la figuration classique dans le strict sens du terme dans les travaux des trois artistes qui participent à cet évènement spécial s’est amorcée avec les impressionnistes. Leurs peintures deviennent imprécises et floues, les couleurs et leurs vibrations prennent plus d’ampleur que l’agencement d’un ensemble compositionnel. Là chacun de ces peintres de l’émotion s’intéresse aux impressions visuelles et ne cherche pas à restituer l’exactitude et les détails d’une vue ou d’un regard. Alors là, le regard du peintre devient voilé, le paysage presque complètement embrumé, comme dans la littérature conradienne

sur les couleurs, la matière et sur les formes elles-mêmes. Cette rupture avec la figuration classique dans le strict sens du terme dans les travaux des trois artistes qui participent à cet évènement spécial s’est amorcée avec les impressionnistes. Leurs peintures deviennent imprécises et floues, les couleurs et leurs vibrations prennent plus d’ampleur que l’agencement d’un ensemble compositionnel. Là chacun de ces peintres de l’émotion s’intéresse aux impressions visuelles et ne cherche pas à restituer l’exactitude et les détails d’une vue ou d’un regard. Alors là, le regard du peintre devient voilé, le paysage presque complètement embrumé, comme dans la littérature conradienne

‘l esthétique des œuvres de Youssef El Haddad repose essentiellement sur la déformation de la réalité objective à travers son esprit créateur. Il reflète peut-être en quelque sorte la philosophie des formalistes russes, les visions de Chklovski en particulier. Son art, qui s’inscrit dans un impressionnisme un peu particulier, est celui d’une perception qui pénètre l’essence de l’Homme moderne en explorant ses profondeurs, ce qui l’inscrit dans une attitude réellement impressionniste qui s’approche de celle de l’artiste peintre Britannique Barbara Kroll

La peinture contemporaine d’El Haddad Youssef intitulée “ The Lady of the café waiting for the unknown”, produite par un ensemble de matériel de mix-media (2022), est un très bon exemple de ce mouvement qui a longtemps eu des racines dans la pensée formaliste russe en général. L’autre participant à cet événement de La Nuit des Galerie à l’espace de l’Ecole de Métiers et Arts Nationaux (Gallérie Bertuchi) est l’artiste Dr. Redouan Saidi. Selon l’artiste, Mohammed Akkouh, “l’artiste-peintre passionné et authentique”, Redouan Saidi, affectionne particulièrement l’abstraction du figuratif, plonge le public dans son univers personnel, où il sublime la réalité par le rêve ou le cauchemar, en explorant toutes les voies du mystère. Influencé par la littérature anglaise et plus précisément par celle de Joseph Conrad, l’artiste peintre semble travailler le perçu avec ses instincts – comme le faisait d’ailleurs les impressionnistes littéraires – comme dans le cas de “Heart of Darkness ” (Joseph Conrad) et “The Red Badge of Courage ” (Stephen Crane), dans une alchimie de couleurs et de matières que lui révèle le reflet de la vérité et de l’âme couche après couche de peinture et de forme.

Il représente plus tôt des visions qui voyagent à travers le temps et dans les profondeurs de l’être humain. Porté par le besoin d’esquisser ce qu’il perçoit comme “réalité de l’époque”, on pourrait qualifier sa peinture de sauvage, brute au sens primitif de l’acte. Pourtant, sa peinture sait se faire humainement sensuelle en texture, parfois même épidermique tant qu’il y a de l’humain dans le trait. Or dans la “Dimension cachée”, en débarquant de ses toiles, le regardeur est immédiatement confronté à une découverte inouïe et à une expérience radicale: dans un paysage bouleversé par la construction d’une silhouette, d’un visage ou presque rien. Or en explorant d’autres peintures par le même Redouan Saidi, le public peut découvrir une scène dantesque où un animal noir massif se situe au milieu des eaux et sous les lumières du crépuscule, exprimant ainsi sa puissance et son pouvoir, alors que les animaux à la périphérie sont réduits à la soumission.

اظهر المزيد

مقالات ذات صلة

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

زر الذهاب إلى الأعلى