أخبار جهوية

Année 2021 : poursuite de la dynamique de développement dans la région de Beni Mellal – Khenifra

Grâce à la mobilisation des efforts et la coordination entre tous les acteurs et parties prenantes au niveau de la région de Beni Mellal – Khenifra, l’année 2021 a été marquée par la prise d’un ensemble d’initiatives pour réaliser un développement global et durable et pour renforcer les.différentes infrastructures de la région

Cette région, unique par sa situation stratégique au centre du Maroc, a connu, au cours des 12 derniers mois, l’ouverture de plusieurs chantiers et la réalisation de plusieurs projets de développement, visant à doter les cinq provinces de la région par des infrastructures modernes et des services de proximité qui contribueront, sans aucun doute, à accroître son attractivité et à améliorer les conditions de vie de la population

Sachant qu’en 2021, les secteurs économiques et sociaux étaient en tête des préoccupations des responsables de la région, notamment dans un contexte marqué par la pandémie (Covid-19) qui a eu des répercussions négatives sur ces secteurs, particulièrement sur les entreprises créatrices d’opportunités d’emploi aux différentes classes sociales.

Ainsi, au cours de l’année 2021, une attention particulière a été accordée, aux activités productives, à l’encouragement de l’investissement, à la création d’emploi et au renforcement du tissu économique de la région qui repose essentiellement sur l’agriculture, l’exploitation minière et le tourisme. De ce fait, l’économie régionale a commencé à renouer avec la croissance grâce aux mesures prises par le comité régional de veille qui s’inscrivent dans la stratégie adoptée par le gouvernement pour relancer l’économie et réduire l’impact de la crise sanitaire sur les différents secteurs d’activité.

Dans ce même contexte, la commission régionale unifiée d’investissement a approuvé au titre de l’année 2021, 190 projets d’investissement, soit une augmentation de 34% par rapport à la l’année 2020. A noter que le coût global de ces projets est estimé à 14,5 milliards de dirhams prévoyant la création de 8100 offres d’emploi directs et stables.

L’année en question, a connu aussi la création de plus de 1130 entreprises au niveau du centre régional d’investissement de Beni Mellal – Khenifra, soit une augmentation de 12% par rapport à l’année 2020.

L’année 2021 a connu également l’approbation du Schéma Régional d’Aménagement du Territoire (SRAT), qui est un document de référence définissant les orientations stratégiques pour le développement intégré et durable des zones de projets à la région : Dir, le plateau, la plaine et la montagne pour une période de 25 ans (2021 – 2045). Le SRAT a prévu la réalisation de 250 projets structurants et 30 mesures accompagnements pour un investissement de 130,2 milliards de dirhams. Ces projets concernent les infrastructures et équipements collectifs, le développement économique, la mise à niveau des centres urbains, l’environnement, les changements climatiques, les énergies renouvelables, la gestion d’eau, le développement humain, les disparités spatiales, la santé, le tourisme, la culture et le sport.

Aussi, et dans le cadre des efforts visant à développer les ressources en eau et à préserver sa qualité dans la région, l’année 2021 a vu l’approbation de la convention liée à la construction d’un grand barrage à Tagzirt sur l’Oued Derna dans la province de Beni Mellal ainsi que la mise en place d’un ensemble de stations d’épuration des eaux usées dans la région qui sont en cours d’achèvement.

Dans le cadre du plan agricole régional, plusieurs projets liés à l’économie d’eau d’irrigation ont été réalisés, en plus des canaux d’irrigation dans la zone du Dir et les zones montagneuses ont été réhabilités, sans oublier de citer l’accélération de la cadence de traitement des dossiers de demandes de subventions visant à encourager les investissements dans le domaine des équipements pour l’exploitation agricole, à développer la production et à encourager l’utilisation des semences sélectionnées.

Aussi, les pouvoirs publics ont mis au centre de leurs préoccupations l’amélioration de la contribution de l’industrie au Produit Intérieur Brut (PIB) régional. Ainsi, la région regroupe plus de 300 unités industrielles opérant dans différents secteurs et chaînes de production, notamment l’industrie agroalimentaire, l’industrie chimique et para chimique, dont le chiffre d’affaires global s’élève à plus de 5,2 milliards de dirhams.

Au cours de la même année, le Fond d’appui à l’investissement initié par la région a alloué les premiers crédits aux entreprises souhaitant s’installer à l’Agropole de Beni Mellal, leurs permettant de couvrir 50% du prix initial des lots acquis. A signaler que, la commission unifiée d’investissement a accepté d’apporter son soutien à 16 projets, d’une valeur d’investissement de 510 millions de dirhams permettant de générer plus de 911 offres d’emploi.

Dans le domaine de l’éducation, l’offre éducative s’est considérablement améliorée. La région abrite actuellement 2080 établissements scolaires après la mise en activité de 18 nouveaux établissements, ceci dans le but de répondre à une augmentation de 4,26% en termes de demande de scolarisation par rapport à l’année précédente. Aussi, la capacité de transport scolaire a également augmenté d’environ 18% pour lutter contre la déperdition scolaire particulièrement en milieu rural.

A noté que dans le cadre de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH), la saison 2020 – 2021 a connu la construction de 261 unités d’enseignement préscolaire, la réhabilitation de 109 autres unités, l’acquisition de 106 bus de transport scolaire en plus de la construction, la réhabilitation et l’équipement de 40 Dar talib et Dar taliba.

De même, l’offre d’enseignement universitaire a été élargie avec l’inauguration d’une annexe de la Faculté Polydisciplinaire à Azilal, premier noyau universitaire de cette province montagneuse, et l’inauguration de l’Ecole Supérieure de Technologie (EST) à Khenifra et des sièges locaux de la Faculté des Sciences économiques et de gestion à Beni Mellal, dont les travaux de construction et d’équipement ont duré environ un an et demi.

Grâce au suivi, par la commission régionale, de l’état d’avancement de la réalisation des projets qui font l’objet de la convention conclue entre la région de Beni Mellal – Khenifra et l’académie régionale de l’éducation et de la formation pour une enveloppe financière de 1,784 milliards de dirhams, la réalisation de ces projets, programmés sur une période de cinq ans (2019-2023), connait un grand progrès et a atteint 65%. Sachant que cette convention vise à améliorer l’enseignement préscolaire et à élargir l’offre éducative dans la région à travers la mise en place de 22 écoles communautaires, de 17 internats, de 270 cantines scolaires et de 34 établissements scolaires en plus du remplacement de 1800 salles de cours démantelées, de la construction de 850 salles pour l’enseignement préscolaire, de l’extension de 811 établissements déjà existants et de l’acquisition de 423 bus de transport scolaire.

Suite au grand intérêt accordé au développement des compétences et des ressources humaines qualifiées répondant aux besoins croissant du marché de travail au niveau de la région de Beni Mellal – Khenifra, plusieurs efforts sont déployés de façon continue pour accélérer le rythme de construction de la cité des métiers et des compétences à Beni Mellal, dont l’ouverture est prévue pour la rentrée scolaire 2022 – 2023.

D’un autre côté, et dans le cadre des efforts déployés pour renforcer et réhabiliter les infrastructures hospitalières et améliorer la qualité des services de santé rendus aux citoyens au niveau de cette région, les travaux de réalisation des projets, objet de la convention entre le Ministère de la santé, la Wilaya de la région de Beni Mellal – Khenifra et le conseil régional, pour laquelle une enveloppe financière de 912 millions de dirhams a été allouée, progressent conformément au calendrier fixé. Lesdits projets concernent principalement la construction et l’équipement d’un hôpital annexe du centre hospitalier régional, d’une capacité de 250 lits à Beni Mellal, d’un hôpital provincial d’une capacité de 120 lits à Azilal et d’un hôpital régional de psychiatrie d’une capacité de 120 lits à Beni Mellal en plus de plusieurs projets visant à renforcer l’infrastructure hospitalière dans plusieurs spécialités aux différentes villes de la région.

Au cours de cette année, le secteur du tourisme s’est également redressé et a connu le lancement du programme de tourisme durable Suisse – Maroc, visant d’accompagner la dynamique de l’activité touristique tout au long des quatre années à venir à la région de Beni Mellal – Khenifra, cofinancé par le secrétariat de l’Etat Suisse en économie, le Ministère du tourisme et la Société Marocaine d’Ingénierie Touristique (SMIT) avec une enveloppe financière de 38,5 millions de dirhams.

Ce programme vise également à soutenir les provinces d’Azilal et Beni Mellal à développer un tourisme durable dans des secteurs complémentaires et intégrés, afin de réduire la pauvreté, de créer de nouvelles opportunités d’activités génératrices de revenus et d’améliorer la qualité des emplois disponibles, particulièrement pour les jeunes et pour les femmes.

Cette année a également été marquée par la réhabilitation et l’aménagement de nombreux sites touristiques, notamment le site d’Ain Asserdoune à Beni Mellal, classé comme patrimoine national depuis 1947, le lac d’Aguelmam Azegza à Khenifra, qui est un vaste projet, en plus de l’initiation d’autres projets dans le cadre de la convention de partenariat signée par le Ministère du tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale, le Conseil Régional de Beni Mellal – Khenifra, l’Office Chérifien des Phosphates (OCP) et la SMIT avec une enveloppe financière de 172 millions de dirhams. Cette initiative vise à favoriser le développement touristique de la région à travers la réalisation de plusieurs projets pour développer l’animation touristique, réhabiliter les sites et les infrastructures touristiques et renforcer la signalisation et l’information touristique dans la région.

Dans un contexte connexe, des fonds et des budgets importants ont été mobilisés en 2021 pour renforcer le réseau routier de la région et désenclaver certaines zones montagneuses. En effet, le taux d’avancement des travaux de renforcement et d’extension de la route nationale n°25, qui relie Bin El Ouidane à Afourer, a atteint 40%. Également, il est prévu que le projet d’élargissement et de renforcement de la section reliant Afourer à Bin El Ouidane ait un impact positif sur l’activité socio-économique et touristique et sur l’accessibilité à la zone touristique de Bin El Ouidane en plus de l’amélioration des indicateurs de sécurité routière au niveau de la région.

A signaler aussi que les travaux de réalisation de la rocade de Beni Mellal ont connu un grand avancement cette année et qu’il est prévu qu’elle soit ouverte à la circulation dans les mois à venir.

Cette année a également été marquée par la réalisation de plusieurs projets dans le cadre du programme de réduction des disparités territoriales et sociales. Ces projets visent, particulièrement, le désenclavement de la population rurale de la région en la reliant aux routes et voies rurales et en améliorant son accès aux services de base dans les domaines de l’électricité, de l’eau potable, de l’éducation et de la santé.

Dans le domaine du sport, l’année 2021 a connu le lancement des travaux de construction de plusieurs édifices sportifs au niveau des cinq provinces de la région, dont des terrains de proximité et des piscines et particulièrement le Centre universitaire de formation au football à Beni Mellal dont le coût total d’investissement est estimé à 80 millions de dirhams.

L’année 2021 a témoigné que la région de Beni Mellal – Khenifra connait une dynamique de développement à différents niveaux, ce qui nécessite la continuité de la mobilisation des efforts pour valoriser ces acquis, les consolider et les renforcer afin faire de cette région émergente une région développée et un véritable moteur de développement socio-économique régional et national.

SAID FRIX

اظهر المزيد

مقالات ذات صلة

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني.

زر الذهاب إلى الأعلى